• Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Pinterest Icon
  • Black Flickr Icon
  • Black Instagram Icon

Team GC 

20 rue des Coredliers

24300 NONTRON

© 2019 by Team GC. All rights registred

Raid in France, Coupe du Monde des raids aventure : bon ben ça c'est fait !

June 15, 2017

3 GC sur cette épreuve :

 

Frédérique Stoezel, féminine tout terrain, une grosse expérience du raid long avec laquelle nous sommes allées en Slovénie l'an dernier et qui courre le Challenge National pour TeamGC.

Julien Rannou avec qui j'ai déjà partagé de multiples expériences, d'une efficacité hors pair.

Nous sommes accompagnés par Clément Serret des Princes Noirs de Camarsac, partenaire historique de Julien. Je ne peux pas ne pas associer Cédric Chaslot-Denize, notre cinquième homme, remplacant de luxe partenaire pour les Championnats de France passés et à venir.....

Bref du GC dans la place, toujours envie de faire les canards sauf que arrivés sur place d'une part la pression monte et d'autre part tu connais déjà tous les raiders sur place (et puis eux ils ne te connaissent pas!)

 

On nous avait pourtant prévenu que c'était bête et méchant :

- bête parce que l'orientation au 50000è ben tant que tu n'as pas fait, tu sais pas faire et que tant que t'as pas le poste, tu cherches....et on a cherché...plus de 2h30 à Rez dans la nuit et le vent entre autres.

- méchant parce que tu sais que tu vas porter et pousser ton VTT : et bien tu portes et tu pousses effectivement en montée..... et puis aussi en descente et puis en fait il n'y a jamais de plat !

 

Le problème aussi c'est qu'il n'y a jamais de répit, soit c'est dur physiquement, soit c'est dur techniquement, soit c'est dur mentalement, soit c'est l'orientation qui est compliquée.

Mais comme c'est tout le temps un défi, chaque pas, chaque heure, chaque poste : tout est une victoire, tout est une joie, tout est une fierté et tout te pousse à continuer.

 

J'étais prêt pour cette finish line samedi à 16h, potentiellement 136h dans les chachis avec un objectif secret : full course (un mot magique!)

Un long processus mental qui a commencé il y a quelques années et qui s'était bien concrétisé ces derniers temps. Avancer et durer en équipe. Instaurer une spirale positive, ne pas douter quand le copain craque, emet ses doutes, quand le copain a mal, quand l'arrêt est évoqué. Rassurer et se rassurer, réconforter et se préserver.

 

Pas franchement motivé pour ce swimrun orientation à minuit mais pris dans ce tourbillon et avec une eau à bonne température on s'emballe...

Une première transition de folie, 35 équipes qui remontent leur vélo dans la surface d'une chambre universitaire.

Une première section VTT qui part bien jusqu'à ce premier sentier RIFesque : là tu te dis que tu y est : racines, cailloux, pieds dans la rivière, portage....encore 134h !

 

10h30 de VTT et premier Trek avec une magnifique partie dans un torrent, c'est beau, c'est frais mais ça n'avance pas et ce poste qu'on ne trouve pas ! qu 'on a pas trouvé ? Demi-tour ? J'insiste, les suédois avec qui on progressait repartent en arrière, j'insiste encore et bingo ! Puis sortie de la rivière droit dans la pente !

On arrive au premier kayak, 37km à se faire porter, à profiter du courant....tu parles il faut débarquer 50, 60, 70 fois pour tirer le bateau, et avec la nuit qui tombe le sommeil arrive : on instaure quelques microsiestes de 5' et sinon on jacasse.

26 heures de course, on a fait 3 sections ! Cool !

 

Transition express : 1h, remonter les vélos, manger....et hop petit VTT : 23km claqués en moins de 10h.....

Mais bon ensuite c'est 51km de kayak on va pouvoir se reposer....la descente du Rhone est monotone et soporifique, la remontée de l'Ardèche beaucoup moins.

 

Clément avec un ongle de pied déjà en phase de décomposition tente la pénalité des 40 en coin avec un gros galet....apparemment la douleur est intense, cette fin de section à contre courant avec de nombreux tirages est un calvaire, la suivante trek-spéléo aussi.

Nous ne profitons pas de la beauté de la section : un équipier est à terre, l'équipe est à genou.

Notre Docteur Petiot va tenter de percer l'ongle avec un trombone pendant que Julien et moi cherchons le poste.

Un anti-douleur, un dodo sur le parvis de l'entrée de la grotte et ça repart pour de grands bouts droit en grillage et forêt : 17h30 passées dans cette section de 33km

 

Le VTT suivant est toujours aussi sympa : tu roules 2km puis tu portes 2km pour prendre 14000m de D+. Ensuite tu trouves pas le chemin qui mène au poste mais comme t'es lucide quand ça descend vers le nord alors que tu dois être à plat vers l'ouest c'est que tu te plantes. En approche du poste tu tournes 2h30 (en passant a priori 6 ou 7 fois à 30m de la balise). Mais heureusement tu trouves LA cabane de chasseurs (chauffée avec matelas et couette.....à part pour Clément qui préfère dormir sur le béton avec des tiques aussi grosses que son ongle de pied!)

 

Nous arrivons à la section suivante le jeudi matin à 8h30, Xof qui espérait bien nous voir et nous attendait depuis la veille vient de partir pour aller en cours.....heureusement il nous a laissé un petit mot et 2 bières fraiches, je suis un pirate, j'en ouvre une....ça accompagne vraiment bien les compotes Lucien Georgelin !

Un petit kayak de récup avant d'attaquer le monstrueux VTT suivant.

Nous partons à 21h30 à l'assaut des 70km et 2310 D+, chemin de montagne, des cailloux, de nuit, fatigués nous ne progressons pas, on pousse, on pousse, on pousse.....

 

Stop, on monte la tente pour s'accorder 1h30 de répit, personne n'entend le réveil et on prend 3h. Fachés mais reposés on repart.

Petite pause Trek-via corda (bien sur quand je dis pause c'est une blague, la progression est compliquée et tu prend encore plein de D+ dans le museau!!!)

Et une fin de section tranquille (bien sûr c'est encore une blague : un portage monstrueux pour sortir de la vallée, des descentes hyper techniques sur le GR que mon manque de lucidité me font passer à pied, sur la carte tu lis des descentes mais en fait tu as l'impression que ça ne fait que monter, une orientation de fin de section chaud patate avec quelques aller-retours, un dernier passage dans la rivière (ben oui nos pieds étaient secs depuis au moins 10') et un cut qui se rapproche!!!)

Au final on s'en sort bien, on aura passé que 22h30 sur la section avec même le clin d'oeil d'une concurrente dont l'équipe a été shunté qui nous demande en voyant nos mines : « ça va ? » Un échange de régard avec Clem' me fait comprendre que lui aussi a failli l'insulter.

 

On est conscient que le dernier trek de 40km risque de ne pas passer et que l'on va être shunté, nous prenons du sommeil avant de partir. L'orga vient nous reveiller, leurs calculs sont les mêmes que les notres et ils proposent (merci Julien!) de nous emmener sur le CP suivant afin que nous puissions finir la course.

Nous sommes véhiculés avec l'équipe des Griffons que nous sommes bien content d'avoir retrouvé (partis devant nous en VTT, ils n'étaient pas à l'AT à notre arrivée....en fait ils s'étaient arrêtés manger des pizzas et des glaces, sur casse mécanique!).

La fin du Trek se passe bien grace à une superbe orientation (putain 5 jours pour comprendre comment ça fonctionne!), une petite liaison VTT de 28km, dernière micro-sieste, perte de lunette, dernier jardinage, dernier démontage de vélo et section voile (enfin rame...) pour franchir cette ligne.

 

Un beau voyage de 5 jours et demi pendant lesquels ton esprit a parfois le temps de vagabonder.

J'ai pris le temps d'admirer mes partenaires : Frédérique : roule toujours, indépendante, autonome mais avec le sourire qui te réconforte, Clément : fort, très fort, qui nous a sorti des orientations de folie dans des moments ou je nous pensais à la dérive et aussi tellement humain parfois, Julien : l'Adventure Racer : pas de points faibles, pas d'erreurs (bon a part quelques imprécisions d'orientation mais juste une ou deux fois...), les mots justes....

 

Merci à vous trois et à Cédric resté derrière son ordi mais qui aurait pu remplacer chacun de nous jusqu'au dernier moment, promis je t'accompagnerai ou tu veux quand tu veux.

Merci aux miens qui par leur patience et leur compréhension me permettent de m'épanouir dans ma pratique égoïste.

Une pensée pour l'équipe d'organisation, tous ces gens qui restent aussi au bord des chemins pendant 6 jours, qui nous encouragent, sans eux ont est rien....

 

et enfin un gros kiss à tous les GC qui font que de près ou de loin j'ai pu en arriver là, les vieux avec qui je roule et je courre, les jeunes qui poussent derrière (mais on va les laisser derrière encore un peu), les autres jeunes qui découvrent, Bébert dont les sarcasmes m'auront bien manqué pendant ce raid, mes partenaires historiques Julien K, Didier, François, Nounout.....entre 2 microsiestes vous étiez avec moi !

 

Seb Cochet.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now